2EME FORUM INTERNATIONAL DES ONG SUR LES DROITS ECONOMIQUES,
SOCIAUX ET CULTURELS DES FEMMES

27-28 Septembre 2010

Palais des Nations, Geneva (Switzerland), Room XI

organisé par OCAPROCE International
(Organisation pour la Communication en Afrique et la Promotion de la Coopération Economique Internationale)



1. INTRODUCTION

Ce Forum est la suite logique de la Table ronde et du Dialogue interactif sur les droits Economiques, sociaux et culturels de la Femme, qui se sont tenus le 9 Juin 2009 au Palais des Nations Unies à Genève, organisés par OCAPROCE International, dans le cadre de la 11ème Session du Conseil des droits de l’homme.

Dans le cadre de la mise en œuvre de ce Forum, OCAPROCE International et ses partenaires organisent la deuxième rencontre internationale des ONGS, en présence des acteurs de tous bords (politique, économique et la société civile), afin d’identifier les défis à relever ensemble pour la mise en œuvre effective des Droits ESC des Femmes dans le monde.

Thème: Evaluation et progrès dans la mise en œuvre des Droits Economiques, Sociaux et Culturels de la Femme depuis 5 décennies en Europe : Stratégies à retenir pour leur mise en œuvre dans le monde.

Exemples de certains pays : Autriche, Belgique, France, Finlande, Nouvelle Zélande, Luxembourg, Suède, Suisse. Stratégies de mise en œuvre : OHCHR, OIT/BIT, ONUDI, OMS, UNICEF, CEDAW, UNIFEM, HCR, CEE, OIM.

THEMES :

PANEL1

Les axes de progrès dans la mise en œuvre des Droits économiques, sociaux et culturels de la Femme en Europe depuis cinq décennies : Les engagements pris par les Etats.

PANEL 2

Quelles Stratégies de mise en œuvre effective des Droits économiques, sociaux et culturels de la Femme en Europe ?
Quelles Stratégies de mise en œuvre effective des Droits économiques, sociaux et culturels de la Femme dans le monde ?

PANEL 3

Les Stratégies de mise en œuvre de législations contraignantes au niveau national : Défis et Enjeux.
Stratégie de mise en œuvre de législations contraignantes au niveau global : Défis et enjeux.

PANEL 4

Les 8 Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) : Quelles perspectives en faveur des Droits Economiques, Sociaux et Culturels de la Femme ?


2. PREAMBULE

Malgré les arsenaux juridiques et politiques, les femmes restent encore discriminées dans la plupart de nos régions. Des instruments juridiques internationaux tels que les Conventions, les Pactes, les Protocoles etc. ont été adoptés par les Etats, mais jusqu’ici leur mise en œuvre demeure incertaine.

Il est nécessaire à ce jour de mettre en place des stratégies de promotion, de protection et de défense des Droits économiques, sociaux et culturels des Femmes et de prise en compte des questions d’égalité de genre.

Une des raisons principales de la tenue de telles assises est de mieux accompagner, offrir et donner les capacités nécessaires aux femmes à jouer le rôle qui leur incombe au sein de nos sociétés contemporaines.

Les travaux du Premier Forum International des ONG sur les droits Economiques Sociaux et Culturels de la Femme se sont déroulés à Genève les 2 et 3 novembre 2009 au Centre International de Conférences.

Le fait qu’il existe encore dans de nombreuses sociétés des facteurs économiques et socioculturels qui méprisent les droits «universellement » reconnus, tels que ceux de la femme, pousse à s’interroger et à se mobiliser afin de trouver des moyens d’action communs contre ces discriminations et tenter de les réduire.

En parallèle et en complément des engagements pris par les organisations étatiques et internationales, il est du devoir de la société civile de se mobiliser et de faire des propositions concrètes en matière de respect des Droits de la Femme. Les ONG prennent une place de plus en plus importante dans les Conférences Internationales et leur rôle a été déterminant pour la Déclaration de Beijing de 1995.

Cette Déclaration a marqué un tournant dans l’action menée par la communauté internationale pour améliorer la condition de la femme et assurer l’égalité des sexes partout dans le monde. 189 pays ont adopté à l'unanimité la Déclaration et le Programme d'action de Beijing, qui reconnaît que l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes est un moyen essentiel d'assurer le développement, la paix et le respect des droits de l'homme. Le Programme d'action met l'accent non seulement sur l'égalité des sexes et l'élimination de la discrimination, mais aussi sur la nécessité de considérer les femmes comme des partenaires à part entière et sur un pied d'égalité. Les gouvernements se sont engagés à tenir compte des questions relatives à l'égalité des sexes dans l'ensemble de leurs politiques, mesures de planification et prises de décisions. De nouveaux engagements ont été pris lors des Sommets de Beijing +5, Beijing +10 et notamment Beijing +15.


3. PROBLEME D'INTERET HUMAIN

Là où l'on veut faire appliquer la justice et l'égalité, planent des zones d'ombre et règnent des injustices et des inégalités dont les femmes font hélas, encore très souvent les frais. Malgré les cadres, les règles et les lois édictées pour faire valoir leurs droits, malgré les efforts des Etats, les femmes continuent de souffrir de discrimination malgré aussi leur position de principales responsables de la production socio-économique dans bon nombre de sociétés. Les femmes sont en charge de l'éducation mais n'y ont pas elles-mêmes accès. Elles sont les vecteurs de la culture et du lien entre les générations mais leur rôle, leurs efforts ne sont pas reconnus. Ceci ne découle-t-il pas souvent encore d'un manque d'engagement réel des responsables concernés?
La situation demeure encore très préoccupante dans de nombreux pays. Rappelons simplement que sur le milliard de personnes les plus pauvres de la planète, 60% sont des filles et des femmes et que 66% des analphabètes sont des femmes.

Les Droits Economiques, Sociaux et Culturels (DESC) de la Femme ne sont pas encore respectés et pas assez encouragés dans de nombreux Etats. Pourtant, on retrouve les femmes dans tous les secteurs d’activités qu’ils soient économiques, sociaux ou culturels où elles jouent un rôle absolument prépondérant. Les atteintes aux Droits Economiques, Sociaux et Culturels de la Femme, violent de ce fait les droits fondamentaux de l’homme dont le droit à la vie.

Dans certains pays, bien des efforts sont déployés pour améliorer les conditions de la femme dans les secteurs économique, social, culturel et politique, mais beaucoup reste àfaire.

Face à l'injustice et l'inégalité persistantes, la Communauté internationale et la Société Civile doivent se mobiliser et s'organiser pour la mise œuvre des Droits Economiques, Sociaux et Culturels de la Femme.

A l'issue du premier Forum international des ONG sur les Droits des Femmes, les participants ont émis et validé 21 recommandations comprises dans la Déclaration de Genève (cf. annexe).

Ces recommandations incitent les Etats qui ne l’ont pas fait, à ratifier le Pacte International relatif aux Droits Economiques, Sociaux et Culturels et encouragent les volontéspolitiques et les Etats au respect, à la promotion et la protection des Droits des Femmes, et à renforcer les mécanismes existants pour la mise en œuvre effective de ces droits. Le Forum recommande aux Etats de redoubler d'efforts pour garantir le respect et la promotion des Droits économiques, sociaux et culturels des Femmes et de façon générale de favoriser l'information, la communication et le développement de programmes d'éducation et de formation des femmes (savoir faire, savoir être, TIC, ...). Ceci afin de donner à ces dernières les chances de réduire les discriminations à leur égard (sociales, salariales, ...).

Le Forum incite les ONG à collaborer et travailler en partenariat avec les Etats, et à œuvrer et opérer de façon plus constructive, pour la mise en application effective des Droits économiques, sociaux et culturels des Femmes.

Pour conclure, les participants du Forum expriment la demande que les fonds utilisés pour la course aux armements soient utilisés pour les financements des programmes sociaux, de compensation, de réhabilitation des victimes post conflits et des femmes marginalisées dans le monde. Ils recommandent la création d’un Fonds Spécial d'urgence, géré par le Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l'Homme, pour la mise en œuvre effective des Droits Economiques, Sociaux et Cultures des Femmes.


4. VOTRE INTERET A SOUTENIR LE 2e FORUM INTERNATIONAL DES ONG SUR LES DROITS DES FEMMES

En soutenant ce programme et notamment en y contribuant financièrement et par votre présence, vous encouragez la réflexion, le développement et la promotion des Droits Economiques, Sociaux Culturels des Femmes.

Vous manifestez ainsi directement votre engagement et votre soutien à la cause des humains en général, à la promotion et la protection des Droits des Femmes en particulier.

Vous permettez également, que les Etats et les ONG se rencontrent pour trouver ensemble des solutions structurées et engageantes pour que les Droits ESC des Femmes ne soient plus une simple thématique mais évoluent en plans d'action et en réalisations concrètes.

Enfin, vous témoignez de ce que seuls les efforts communs et les engagements qui s'inscrivent dans la durée ont une vraie valeur.

Le 3e Forum International des ONG prévu en Septembre 2011, portera notamment sur l’évaluation des progrès à la mise en œuvre des Droits Economiques, Sociaux et Culturels de la Femme en Afrique depuis 30 ans.


PROGRAMME

1ère Journée : 27 Septembre 2010

08:30 ACCUEIL DES PARTICIPANTS

09:30 OUVERTURE OFFICIELLE

12:00 DEJEUNER

13:15 PANEL 1

Quels sont les nouveaux axes de progrès dans la mise en œuvre des Droits Economiques, Sociaux et Culturels des Femmes en Europe ? Les engagements pris par les Etats.


14:15 ECHANGES

14:45 PAUSE COURTE

15:00 PANEL 2

Quelles Stratégies de mise en œuvre effective des Droits économiques, sociaux et culturels de la Femme ?
En Europe et dans le Monde


16:15 ECHANGES

16:30 PANEL 3

Les Stratégies de mise en œuvre de législations contraignantes au niveau national / au niveau global : Défis et Enjeux


17:15 ECHANGES

17:30 CLOTURE DE LA 1ERE JOURNEE

2ème Journée : 28 Septembre 2010

08:30 ACCUEIL DES PARTICIPANTS

09:30 CAFE

10:00 PANEL 4

Les 8 Objectifs du Millénaire pour le Développement : Quelles perspectives en faveur des Droits économiques, Sociaux et Culturels de la Femme dans le monde ? Aux niveaux national et international.


11:30 ECHANGES

11:45 SEANCE PLENIERE

13:00 DEJEUNER

14:30 SYNTHESE DES PANELS - Recommandations et conclusions.

16:30 CEREMONIE DE CLOTURE

18:00 FIN DU FORUM

18:15 RECEPTION

Contact

OCAPROCE INTERNATIONAL
Secrétariat du Forum
Case postal 40
CH. 1211 Genève 20 CICG

ocaproce_internationale@hotmail.com
www.ocaproce.org

Tel: +41 78 893 11 54
Fax: +41 22 301 20 00