1ER FORUM INTERNATIONAL DES ONG SUR LES DROITS ECONOMIQUES, SOCIAUX ET CULTURELS DES FEMMES

2 - 3 Novembre 2009 Centre International de Conférences à Genève

organisé par OCAPROCE International
(Organisation pour la Communication en Afrique et la Promotion de la Coopération Economique Internationale)

avec l'appui technique du Comité de Rédaction et l'Agence Africaine de Communication et de Services - www.afrikcomsarl.com


PREAMBULE

Les Droits Economiques, Sociaux et Culturels des femmes sont reconnus dans plusieurs instruments internationaux tels que les Conventions des Nations Unies :

  • Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes, adoptée et ouverte à la signature, à la ratification et à l'adhésion par l'Assemblée générale dans sa résolution 34/180 du 18 décembre 1979 ;
  • Convention sur les droits politiques de la femme, ouverte à la signature et à la ratification par l'Assemblée générale dans sa résolution 640 (VII) du 20 décembre 1952, entrée en vigueur : le 7 juillet 1954, conformément aux dispositions de l'article VI ;
  • Déclaration sur la protection des femmes et des enfants en période d'urgence et de conflit armé, proclamée par l'Assemblée générale de l'Organisation des Nations Unies le 14 décembre 1974 [résolution 3318(XXIX)] ;
  • Déclaration sur l'élimination de la violence à l'égard des femmes, Résolution 48/104 de l'Assemblée générale du 20 décembre 1993 ;
  • Protocole facultatif à la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes, proclamé par l'Assemblée générale de l'Organisation des Nations Unies le 6 octobre 1999 [résolution A/RES/54/4] ;
  • Déclaration sur l'élimination de la discrimination à l'égard des femmes - proclamée par l'Assemblée générale des Nations Unies le 7 novembre 1967 [(résolution 2263 (XXII)] ;
  • Protocole amendant la Convention relative à l’esclavage signée a Genève le 25 septembre 1926 ;
  • Convention relative aux Droits de l’Homme 1969, (USA)
  • Charte africaine des droits de l’homme et des peuples 1981.

Des conventions du BIT :

  • Convention N°3 sur la protection de la maternité, 1919;
  • Convention N°4 sur le travail de nuit des femmes, ainsi que dans les conventions régionales
  • Convention N° 169
  • Convention concernant la discrimination (emploi et profession) Convention (N° 111) concernant la discrimination en matière d'emploi et de profession adoptée par la Conférence générale de l'Organisation internationale du Travail à sa quarante-deuxième session, le 25 juin 1958.


CONTEXTE ET JUSTIFICATION

En dépit de l’existence de ces conventions énumérées dans le préambule ci-dessus, la femme continue de souffrir de discrimination dans beaucoup de pays du monde, malgré sa position de principale responsable de la production socio-économique dans plusieurs sociétés. En clair, les Droits Economiques, Sociaux et Culturels de la Femme ne sont pas toujours respectés dans plusieurs pays de par le monde. Pourtant, on retrouve la femme dans tous les secteurs d’activités qu’ils soient économiques, sociaux ou culturels. Aux atteintes de la jouissance des Droits Economiques, Sociaux et Culturels, s’ajoutent les violations des Droits fondamentaux de l’homme dont le droit à la vie. Il semble cependant que dans certains pays, des efforts soient déployés pour améliorer les conditions de la femme dans tous les secteurs (économique, social, culturel et politique), mais beaucoup reste à faire. Lorsqu’on regarde les résultats scolaires dans nos pays de nos jours, on constate que l’essentiel des premières places est occupé par les filles, ce qui signifie qu’elles ont du mérite. Le paradoxe est le suivant: comment se fait-il que de la première place qu’elle occupait au début de sa scolarité et tout au long de sa formation, la fille se retrouve en train de discuter les dernières places dans la société au moment où elle doit faire valoir ses compétences ? Que se passe-t-il tout au long du parcours de développement d’une femme dans notre société ?

Cette réflexion nous inspire qu’il existe encore dans notre société, du Nord ou du Sud, des facteurs économiques et socioculturels qui empêchent les femmes de prospérer librement et légitimement. Ce sont malheureusement des facteurs réglementés qui discriminent les femmes consciemment ou inconsciemment selon les cas, et méprisent les droits universels de l’être humain et les valeurs de la méritocratie. Les femmes, poumons économiques dans un bon nombre de pays, sont rares à des postes de décision. Elles travaillent jours et nuits pour la survie de leurs familles, y compris de leurs maris, mais sont maintenues dans l’informel. La question réelle est de savoir si cette réalité sociale ne freine pas les élans de développement. Ne faut-il pas militer pour améliorer les droits économiques, sociaux et culturels de la femme afin de voir s'améliorer aussi les conditions de vie dans nos sociétés ?

C’est sur cette question que ce Forum se propose de réfléchir pendant ces deux jours. Il est de la responsabilité de la société civile, en partenariat avec les gouvernements, les Nations Unies et le secteur privé d'essayer de changer les mentalités afin que la femme puisse jouir de ses droits. Bien entendu, les traditions constituent une partie de la culture et de l'identité. Mais, si les traditions comportent l'injustice, on doit faire en sorte qu'elles évoluent pour une meilleure jouissance des droits humains par toutes et par tous.


HISTORIQUE DU FORUM

Ce Forum est la suite de la Table ronde et du dialogue interactif sur les Droits Economiques, Sociaux et Culturels de la Femme qui s’est tenu le 9 juin 2009 au Palais des Nations Unies à Genève, organisé par OCAPROCE International (Organisation pour la Communication en Afrique et de Promotion de la Coopération Economique Internationale), dans le cadre de la 11ème session du Conseil des Droits de l’Homme sur le point (6EPU).

L’objectif était de permettre un dialogue et un partage d’expérience dans le cadre des politiques de promotion, de protection et de défense des droits Economiques, Sociaux et Culturels de la Femme dans le monde. Cette rencontre permettra d’une part, d’établir des points de convergences sur cette problématique et d’autre part, de dégager des pistes de réflexions dans la perspective de recherche des solutions à mettre en œuvre à la lumière des problèmes que rencontrent les femmes sur leurs droits, dans certains pays.

Le but de cette rencontre sera également de permettre les échanges d’idées afin de nourrir davantage la réflexion en vue de la formulation des recommandations faisables sur le terrain. Elle permettra donc de répondre à la question de savoir comment faire pour concrétiser les différentes Recommandations, Conventions et Déclarations des Nations Unies adoptées pour préserver les droits des Femmes et leur assurer un plein épanouissement au sein de la société.


ESPRIT DU FORUM

Le forum sera un cadre d’échange constructif pour améliorer les conditions de la femme dans le monde. Il ne sera pas une tribune belliqueuse où les femmes viennent se défouler ou régler des comptes. Il sera au contraire un lieu de concertation pour sortir une démarche méthodologique réaliste et pragmatique susceptible de permettre de vaincre le mal sur le terrain.


INTERET DU FORUM

  • Informer régulièrement les Nations Unies sur les obstacles à la mise en œuvre du Pacte International sur les Droits Economiques, Sociaux et Culturels des femmes ainsi que des pistes de solutions qui s’imposent ;
  • Servir de catalyseur pour la protection, la promotion et l’amélioration des Droits Economiques, Sociaux et Culturels de la femme dans le monde ;


RESULTATS ATTENDUS

A la fin du forum, on devrait avoir :

  • Dépasser le niveau de la dénonciation des problèmes ;
  • Déterminer ce qui a été fait, ce qui reste à faire et comment on peut le faire ;
  • Diagnostiquer tous les obstacles qui entravent la mise en œuvre des Droits Economiques, Sociaux et Culturels de la femme sur le terrain ;
  • Braquer les pleins phares sur les compétences et les performances brisées des femmes dans le monde ;
  • Adopter un guide méthodologique pour la promotion des droits économiques, sociaux et culturels de la femme ;
  • Dresser la situation économique, sociale et culturelle des femmes dans le monde en 2009;
  • A partir de la deuxième édition du forum, on devrait pouvoir :
  • Dresser le rapport annuel des progrès effectués dans le cadre de la promotion des Droits Economiques, Sociaux et Culturels de la femme dans le monde ;
  • Dresser le rapport des obstacles qui persistent sur le terrain à différents niveaux ;
  • Ajuster la méthodologie de la promotion, la protection et la défense des Droits Economiques, Sociaux et Culturels de la femme dans le monde ;


ORIGINALITE

Jusqu’ici, ce genre d’événement ne s’était tenu qu’à New York et rien à Genève dans le cadre des Nations Unies. C’est en cela que ce forum sera le premier en son genre. Il va dépasser le cap de la simple dénonciation des problèmes qu’on a observé jusqu’à présent pour attaquer celui de l’appui à l’animation des activités du changement de la situation réelle sur le terrain. De nos jours, on a déjà une idée presque exacte des différentes violations des Droits Economiques, Sociaux et Culturels de la femme dans le monde. C’est d’ailleurs ce qui explique l’existence de multiples déclarations aux Nations Unies à ce sujet. Ce forum passe à la phase d’action et se propose donc d’être un cadre de concertation pour la mise sur pied d’un guide méthodologique harmonieux des interventions sur le terrain.


OBJECTIFS DE CETTE PREMIERE EDITION

Nous ne nous attendons pas à faire du miracle au cours de cette édition. Toutefois, nous voulons quand même :

  • Baliser le terrain pour les éditions à venir ;
  • Tisser des liens et mettre sur pied un réseau solide pour l’institutionnalisation l’événement ;


PARTICIPATION

La participation aux différents Panels est ouverte au Public. Toutefois, les gens devraient s’inscrire pour avoir accès aux salles soit directement sur le site du Forum www.ocaproce.org/forum, soit en envoyant un courriel à ocaproce.international@gmail.com ou en se rendant très tôt au Secrétariat du Forum les 2 et 3 novembre 2009.

En l’état actuel des réservations, nous attendons 42 délégations en provenance de 28 pays à savoir : Suisse, Etats-Unis, France, Norvège, Canada, Philippines, Cuba, Cameroun, Congo, RDC, Rwanda, Djibouti, Tunisie, Algérie, Maroc, Pakistan, Bangladesh, Côte d’Ivoire, Egypte, Bénin, Burkina Faso, Belgique, Sénégal, Burundi, Afrique du Sud, Mexique, Arabie Saoudite, Irak, Guinée.

Nous nous attendons à ce que le nombre augmente encore à la dernière minute.



PROGRAMME

2 - 3 Novembre 2009 au Centre International de Conférences à Genève

LUNDI 2 NOVEMBRE 2009

08:30 Accueil, Inscription des invités

10:00 OUVERTURE OFFICIELLE – Salle 6

Président de séance: Mme Colette Samoya, ancienne Ambassadeur du Burundi auprès des Nations Unies à Genève, Fondatrice et coordinatrice de Bangwe et Dialogue ONG

  • Mot de bienvenue et d’orientation : Mme Micheline Makou Djouma, Présidente, Représentante principale D’OCAPROCE International auprès des NU à Genève
  • M. le Directeur Général de l’Office des Nations Unies à Genève ou son Représentant
  • Mme Muriel Berset-Kohen, Ministre, de la Mission permanente de la Suisse auprès de l'ONUG, Représentante de Mme Micheline Calmy Rey, Conseillère Fédérale en charge du Département des Affaires Etrangères Suisse
  • Mme Doreen BOGDAN, Représentante de Monsieur le Secrétaire Général de l’UIT

11:00 Pause café

11:15 DEBUT DU FORUM

PANEL I - Salle 6

Thème : « Les valeurs économiques, sociales et culturelles des femmes dans le monde : les évidences et les contrastes »
Modérateur : M. Ricardo Espinosa, Office des Nations Unies à Genève, Bureau de Liaison avec les ONG
Orateurs :

  • Madame Maarit Kohonen, Cheffe de Division des Droits Economiques, sociaux et culturels, OHCHR
  • M. Charles Geiger, Special Advisor to the United Nations Commission on Science and Technology for Development (UNCTAD – ECOSOC) Genève
  • M. Didier Krumm, Directeur de Micro Finance + de Planet Finance, Maroc
  • Mme Rocio Barahona Riera, représentante du Comité des Droits Economiques, sociaux et culturels, Costa Rica
  • Jean Pierre Diserens, Vice Président de la Fondation CIFA, Genève

12:00 PANEL II - Salle 5

Thème : «La question des Droits Economiques, Sociaux et Culturels des Femmes dans le monde : Analyse des cas du terrain » Modérateur : Dr. Barrister Majid Tramboo Llb, Executive Director Kasmir Centre for Europe Orateurs:

  • Dr Thomas Fofung Tata, President NeBSA (Network for Bioresources Sustainability in Africa)
  • Mme Sartasha, Institut International des Relations Internationale, Kasmir
  • Dr. Abdel Amir Hashom, Permanent Representative to UNOG, Al Hakim Foundation, Iraq

12:50 Débats sur les Panels 1 et 2

13:10 Déjeuner libre - Cafétéria 1er étage, à la charge des participants

14:20 PANEL III – Salle 6

Thème : «La promotion des Droits Economiques, Sociaux et Culturels des Femmes dans le monde : A la lumière des expériences réussies» Modérateur : Dr Barrister Majid Tramboo Llb, Executive Director Kasmir Centre for Europe Orateurs :

  • Mme Saïda Agrebi, Présidente de l’Organisation tunisienne des Mères (OTM)
  • Ronald Barnes, Ambassador and Chair, Indigenous Peoples and Nations Coalition
  • Mme Bineta Diop, Directrice des Femmes Africa Solidarité (FAS)
  • Louis Marie Kakdeu, Consultant en Communication, Afrikcom Sarl

15:20 PANEL IV – Salle 6

Thème:«Les Droits Economiques, Sociaux et Culturels: Quelle place à la Femme au 21ème Siècle?»
Modérateur : Mme Colette Samoya, ancienne Ambassadeur du Burundi auprès des Nations Unies, Fondatrice et coordinatrice de Bangwe et Dialogue ONG
Orateurs :

  • Professor Alfred de Zayas, Geneva School of Diplomacy and international relations
  • Mme Luciana Luisa Papeschi, Présidente d’I.P.V. ONG, Italie
  • Représentant de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF)
  • Dr Violette Daguerre , Présidente Association Arabe des Droits Humains, Palestine

16:20 Débats sur les Panels 3 et 4

16:45 Clôture de la première journée - Café

17:00 Réunion de la commission de rédaction


MARDI 3 NOVEMBRE

09:00 Accueil et café

09:40 SEANCE PLENIERE

Présentation des Rapports des Panels par les Rapporteurs
Président de séance : S.E.M. l’Ambassadeur du Sénégal, Représentant permanent auprès de l’Office des Nations Unies et des Organisations internationales à Genève

Orateurs:

  • M. Charles Geiger, Special Advisor to the UN Commission on Science and Technology for Development, UNCTAD – ECOSOC
  • Mme Doreen Bogdan, Cheffe du Département des Stratégies, l’UIT Genève
  • 12:00 Restitution, Recommandation, Conclusion et Déclaration de Genève du 1er Forum International des ONG pour les Droits Economiques, Sociaux et Culturels de la Femme.

13:00 Discours de Clôture par S.E. M. l’Ambassadeur du Djibouti, Représentant permanent auprès de l’Office des Nations Unies et des Organisations internationales à Genève

13:30 Fin des travaux - RECEPTION SUR INVITATION

Contact

OCAPROCE INTERNATIONAL
Secrétariat du Forum
Case postal 40
CH. 1211 Genève 20 CICG

ocaproce_internationale@hotmail.com
www.ocaproce.org

Tel: +41 78 893 11 54
Fax: +41 22 301 20 00


Téléchargements